Grippe (реферат)

Реферат на тему:

GRIPPE

Souche de l’agent responsable de la pandemie de 1968 : HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Grippe_de_1968&action=edit»
\o «Grippe de 1968» grippe de 1968 (« grippe de Hong Kong »). Les
projections exterieures de la surface contiennent les recepteurs par
lesquels le virus s’attache aux cellules epitheliales du tractus
respiratoire

Souche de l’agent responsable de la pandemie de 1968 : HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Grippe_de_1968&action=edit»
\o «Grippe de 1968» grippe de 1968 (« grippe de Hong Kong »). Les
projections exterieures de la surface contiennent les recepteurs par
lesquels le virus s’attache aux cellules epitheliales du tractus
respiratoire

La grippe est une HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_virale» \o «Maladie virale»
maladie virale provoquee par HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Myxovirus_influenza» \o «Myxovirus
influenza» Myxovirus influenza , un HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_%C3%A0_ARN» \o «Virus a ARN» virus
a ARN , agent infectieux naturel de l’homme et de nombreux animaux tels
que le HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Porc» \o «Porc» porc ,
le HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Cheval» \o «Cheval» cheval
, et de nombreux HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Oiseau» \o
«Oiseau» oiseaux .

Il s’agit d’une HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie» \o
«Maladie» maladie qui se manifeste souvent par temps froid. Deux
explications sont avancees HYPERLINK
«http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/recommandations_froid2005/physiol
ogie_froid.htm» \o
«http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/recommandations_froid2005/physiol
ogie_froid.htm» [1]  :

l’air froid, en penetrant dans les HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Voies_a%C3%A9riennes» \o «Voies aeriennes»
voies aeriennes , inhiberait les defenses immunitaires et favoriserait
les infections transmises par l’air (aerosol des eternuements) ;

la promiscuite due a nos comportements en hiver (dans les transports en
commun, dans des restaurants…) qui favorise la transmission du virus.

Contrairement aux HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Id%C3%A9e_re%C3%A7ue» \o «Idee recue»
idees recues (colportees par les expressions « coup de froid »,
« attraper froid »), la maniere dont on se couvre et la sensation de
froid ressentie n’ont donc pas d’influence sur le declenchement de la
maladie.

Histoire

La maladie (humaine et aviaire) semble exister depuis plus de 2000 ans
au moins et avoir ete decrite par HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Hippocrate» \o «Hippocrate» Hippocrate
en HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/-412» \o «-412» 412 avant
J.C. . Avant que Livy dans la Rome antique ne decrive des epidemies
brutales qui semblent retrospectivement pouvoir etre attribuees a la
grippe. La premiere description systematique des epidemies est faite par
le Britannique HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Th%C3%A9ophilius_Thompson&act
ion=edit» \o «Theophilius Thompson» Theophilius Thompson ( HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/1852» \o «1852» 1852 , dans un livre sur
les epidemies en Grande Bretagne de 1510 a 1837).

La grippe a ete confondue avec une maladie bacterienne jusqu’en
HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/1933» \o «1933» 1933 ou le
premier virus humain de la grippe a ete isole, ce qui a permis de
produire un premier essai de vaccin en HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/1940» \o «1940» 1940 . Les medecins ont
rapidement repere que les epidemies se produisent de novembre a avril
dans l’hemisphere nord et d’avril a octobre dans l’hemisphere sud, ce
qu’on a d’abord explique par la conjonction des planetes. Certains
avaient en effet note des coincidences qu’ils ont juge troublantes entre
les dates de debut d’epidemie et certains evenements astronomiques
(taches solaires, flux de protons, position de Venus..) ; bien avant
l’invention de la HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Science-fiction» \o «Science-fiction»
science-fiction , on a imagine des microbes venus du ciel ou de l’espace
(de Venus…) Puis plus serieusement c’est l’influence des modifications
meteorologiques et du froid qui a ete juge le facteur declenchant.

Parfois la grippe prend une extension continentale ou mondiale. On parle
alors de pandemie. On ne sait pas s’il y a eu dans le passe une pandemie
aussi mondiale et mortelle chez les humains qu’en HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/1918» \o «1918» 1918 . Les pandemies sont
parfois classees parmi les maladies emergentes induites par des virus
mutants, et certains se posent aussi la question de l’impact des UV
(mutagenes ?), de la radioactivite (facteur mutagene ?), des biocides,
des desinfectants, de l’appauvrissement genetique des populations
d’oiseaux, de l’impact eventuel d’autres polluants mutagenes, ou
d’aspects nosocomiaux lies aux vaccins, aux hospitalisations et aux
maisons de retraite. Ces questions restent ouvertes.

Le mot « influenza » a ete utilise pour la premiere fois en Angleterre
au HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/XVIIIe_si%C3%A8cle» \o
«XVIIIe siecle» XVIIIe siecle lors de l’epidemie de HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/1743» \o «1743» 1743 , pour qualifier la
grippe. Il semble provenir de l’expression italienne « influenza di
freddo » (influence du froid). Il rappelle le caractere saisonnier de la
maladie, qui laisse supposer l’influence de l’environnement exterieur
sur l’homme. Le virus est repute mieux survivre a l’exterieur de
l’organisme par temps sec et froid, raison pour laquelle les epidemies
saisonnieres surviennent en hiver dans les climats temperes. Neanmoins
les pandemies se sont montrees actives sur toute la planete, et le virus
aviaire H5N1 semble adapte (variants ?) aux zones tropicales, temperees
et froides (Siberie). Le nom francais grippe aurait lui une origine
gothique (Grippen) signifiant « saisir brusquement ». Autrement dit : On
n’attrape pas la grippe, c’est elle qui nous « agrippe ». La grippe
etait aussi nommee folette en HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/1733» \o «1733» 1733 .

La grippe existe aussi chez d’autres mammiferes que l’homme, terrestres
et marins. Mais c’est chez l’oiseau qu’elle est la plus frequente.

Chez l’animal on l’appellera longtemps « peste aviaire », « grippe
aviaire » ou « grippe du poulet ». Au symposium de Beltsville (
HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/1981» \o «1981» 1981 ), on
decide de ne plus parler de « peste du poulet » mais « d’influenza
hautement pathogene ».

Virologie

Les virus de la grippe appartiennent au HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Genre_%28biologie%29» \o «Genre
(biologie)» genre HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Influenza»
\o «Influenza» Influenza et sont les uniques representants de la
famille des HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Orthomyxoviridae»
\o «Orthomyxoviridae» Orthomyxoviridae . Ce sont des virus enveloppes
dont le genome segmente est constitue d’ARN simple brin de polarite
negative. Il existe trois types de virus grippaux repartis en deux
genres : le genre influenzavirus A, B qui comporte les types A et B et
le genre influenzavirus C qui contient le type C. Le genome des virus A
et B est constitue de huit segments d’ARN alors que celui du virus C
n’en comporte que sept

Structure de la particule virale

La particule virale est constituee d’une enveloppe lipidique herissee de
spicules formees par les HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Glycoprot%C3%A9ine» \o «Glycoproteine»
glycoproteines de surface. Les virus A et B ont deux glycoproteines de
surface, l’ HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9magglutinine» \o «Hemagglutinine»
hemagglutinine (H) et la HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Neuraminidase» \o «Neuraminidase»
neuraminidase (N).

L’hemagglutinine, qui represente environ 40% des glycoproteines de
surface, est formee par l’association de deux sous unites, HA1 et HA2,
reliees par un pont disulfure. L’association de trois HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Monom%C3%A8re» \o «Monomere» monomeres
HA forme une spicule d’hemagglutinine a la surface de la particule
virale. L’hemagglutinine permet la fixation du virus sur l’ HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_sialique» \o «Acide sialique» acide
sialique terminal des cellules de l’ HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pith%C3%A9lium» \o «Epithelium»
epithelium cilie de l’arbre respiratoire. Elle est tres immunogene
induisant la production d’ HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Anticorps» \o «Anticorps» anticorps dont
certains peuvent etre neutralisants.

L’autre glycoproteine d’enveloppe, la neuraminidase (ou
N-acetyl-neuraminyl-hydrolase), est une HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sialidase&action=edit» \o
«Sialidase» sialidase presente sous la forme d’ HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Homot%C3%A9tram%C3%A8res&acti
on=edit» \o «Homotetrameres» homotetrameres a la surface de la
particule virale. Sa fonction reste mal connue : elle permettrait la
liberation de HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Virion» \o
«Virion» virions neoformes, serait impliquee dans la progression du
virus dans les voies respiratoires et favoriserait la fusion des
membranes virales et cellulaires au cours de la phase de penetration du
virus.

Dans le cas du virus de type C, il n’y a qu’une sorte de spicule a la
surface de la particule virale qui assure les fonctions a la fois de
l’hemagglutinine et de la neuraminidase.

En plus des glycoproteines de surface, l’enveloppe virale est constituee
de deux autres proteines virales : la proteine de matrice, M1, qui
sous-tend l’ensemble de l’enveloppe virale et la proteine M2 qui joue le
role de canal ionique pour les virus de type A. Pour les virus de
sous-type B, une proteine de surface NB s’insere dans la bicouche
lipidique et assurerait des fonctions equivalentes a celles de la
proteine M2 des virus de type A. Enfin, une proteine CM2 serait
l’homologue pour les virus de type C.

A l’interieur de la particule virale, le HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nome» \o «Genome» genome viral
est present sous la forme de sept ou huit HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Nucl%C3%A9ocapsides&action=ed
it» \o «Nucleocapsides» nucleocapsides de symetrie helicoidale qui
resultent chacune de l’association d’une molecule d’ HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/ARN» \o «ARN» ARN et de nombreuses
molecules de HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Nucl%C3%A9oprot%C3%A9ine&acti
on=edit» \o «Nucleoproteine» nucleoproteine , NP. Cette HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Prot%C3%A9ine» \o «Proteine» proteine
fait partie des HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Antig%C3%A8ne»
\o «Antigene» antigenes internes du virus : elle determine le type
viral A, B ou C. Trois polymerases, PA (proteine acide), PB1 et PB2
(proteine basique 1 et 2, respectivement), forment le complexe
replicase/transcriptase et sont associees aux nucleocapsides.

Classification et nomenclature

La classification des virus grippaux ne s’applique qu’aux virus de type
A dont certains sont hautement pathogenes pour l’homme. Elle s’appuie
sur les proprietes antigeniques de l’hemagglutinine et de la
neuraminidase : il existe 16 sous-types H et 9 sous-types N pouvant
donner 16X9 combinaisons possibles. Chez l’homme on retrouve des virus a
H1, H2, H3 et N1 ou N2 responsables de la grippe annuelle. Tous les sous
types existent dans le monde aviaire avec des virus ayant une
pathogenicite tres variable pour les oiseaux. Actuellement un virus
hautement pathogene H5N1 (avec une hemagglutinine de sous-type H5 et une
neuraminidase de sous-type N1) se propage sous la forme d’une panzootie
d’influenza aviaire et se transmet de maniere tres rare a l’homme; on
parle alors de grippe aviaire. D’autres souches (H5 ou H7) sont
transmissibles a l’homme sans toutefois entrainer le meme pouvoir
pathogene. D’autres souches atteignent d’autres especes de mammiferes
tels que les chevaux, le porc etc… La nomenclature des virus grippaux
est la suivante : type/ lieu d’isolement de la souche virale/ numero de
la souche/annee d’isolement (sous-type). Pour le virus de la grippe
aviaire, le terme « H5N1 » est tres reducteur. En effet, actuellement,
differentes souches virales circulent avec des pouvoirs pathogenes tres
variables : par exemple, les souches A/chicken/Shantou/423/2003(H5N1) ou
A/bar-headed goose/Qinghai/5/2005(H5N1).

Variabilite des virus grippaux

Les virus grippaux varient selon deux mecanismes : les glissements
antigeniques (ou drift) ou les cassures antigeniques (shift).

Les glissements sont des variations antigeniques discretes et continues
qui ne modifient pas la structure antigenique globale du virus et
permettent donc de conserver une immunite partielle a court terme. Ces
glissements sont dus aux mutations qui se produisent au moment de la
synthese des ARN viraux en raison du taux eleve d’erreurs de l’ARN
polymerase virale. Pour tenir compte des glissements antigeniques, les
vaccins grippaux sont donc prepares chaque annee a partir des souches
virales ayant circule l’annee precedente. En fevrier de chaque nouvelle
annee, l’ HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_mondiale_de_la_sant%C3%A9» \o
«Organisation mondiale de la sante» Organisation mondiale de la sante
(OMS) fixe les souches virales qui composeront le vaccin antigrippal de
l’annee suivante, en fonction des donnees epidemiologiques resultant de
la surveillance des virus influenza circulants. En 2005, l’OMS a demande
le remplacement de la souche influenza A/Fujian/411/2003(H3N2) par la
souche A/California/7/2004(H3N2) pour la preparation des vaccins
antigrippaux.

Les cassures antigeniques sont des changements radicaux de la structure
de l’hemagglutinine. Elles resultent de reassortiments genetiques
survenant entre des virus de sous-types differents. Ces reassortiments
aboutissent notamment au remplacement d’un type d’hemagglutinine par un
autre. L’antigene nucleoproteique NP, lui, est conserve, il s’agit
toujours d’un virus de type A. L’immunite preexistante a ce changement
est sans effet sur le nouveau virus si bien que les grandes pandemies
surviennent suite a des cassures antigeniques. A l’heure actuelle, les
specialistes craignent une recombinaison genetique entre un virus de la
grippe aviaire A/H5N1 et un virus humain circulant qui pourrait donner
naissance a un nouveau virus hautement pathogene pour l’homme.

Epidemiologie

Les reassortiments genetiques qui surviennent entre des virus de
sous-types differents sont a l’origine de grandes HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Pand%C3%A9mie» \o «Pandemie» pandemies
mondiales de grippe. C’est arrive trois fois au cours du HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/XXe_si%C3%A8cle» \o «XXe siecle»
XXe siecle . En HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/1918» \o
«1918» 1918 («  HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_espagnole» \o «Grippe espagnole»
grippe espagnole  »), HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/1957» \o
«1957» 1957 («  HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Grippe_asiatique&action=edit»
\o «Grippe asiatique» grippe asiatique  »), et HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/1968» \o «1968» 1968 («  HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Grippe_de_Hongkong&action=edi
t» \o «Grippe de Hongkong» grippe de Hongkong  »). Ces pandemies sont
caracterisees par une morbidite et une mortalite elevees. Ainsi la
« grippe espagnole » en 1919 a fait quelque 40 millions de victimes,
dont plus de la moitie chez les jeunes adultes. Le virus en cause,
proche de la grippe porcine, etait tres different de ceux circulants a
l’epoque.

Chaque annee, en France, on recense, deux epidemies de grippe :

la premiere et la plus virulente, en general en novembre-decembre,
causee par des virus de type A ;

la seconde, en janvier-fevrier, causee par des virus de type B.

Diagnostic clinique

La periode d’incubation est courte (1-2 jours). Le tableau clinique
debute brutalement par une HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Fi%C3%A8vre» \o «Fievre» fievre > 38,5
°C avec frissons, des HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9phal%C3%A9e» \o «Cephalee»
cephalees , une sensation de malaise general avec des HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Douleur» \o «Douleur» douleurs diffuses
en particulier des HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Muscle» \o
«Muscle» muscles (myalgies) et des HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Articulation» \o «Articulation»
articulations (arthralgies). A ce tableau s’ajoutent des signes
d’irritation conjonctivale-laryngo-tracheale ou bronchique (toux seche).
La fievre dure 3 a 5 jours, la guerison est rapide mais une HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Asth%C3%A9nie» \o «Asthenie» asthenie
peut persister plusieurs semaines.

Les formes compliquees sont rares mais graves : oedeme aigu du poumon,
formes neurologiques… Des complications liees a une surinfection
bacterienne sont frequentes : otites, bronchites, pneumonie.

La grippe grave ne doit jamais etre meconnue du fait de la possibilite
de deces : il faut savoir que la grippe est la seconde cause de
mortalite par HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_infectieuse» \o «Maladie
infectieuse» maladie infectieuse en HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/France» \o «France» France , (2000 a 4000
deces par an en France), (derriere la HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Pneumopathie&action=edit» \o
«Pneumopathie» pneumopathie a HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Pneumocoque» \o «Pneumocoque» pneumocoque
). Ce tableau clinique particulier associe des signes aspecifiques de
grippe avec une HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Insuffisance_respiratoire_aig
u%C3%AB&action=edit» \o «Insuffisance respiratoire aigue» insuffisance
respiratoire aigue , et parfois defaillance multi-viscerale. Elle est
toujours consecutive a l’infection d’un sujet fragilise.

Diagnostic virologique

Ce tableau clinique (tableau de syndrome grippal) est trompeur :
d’autres virus peuvent entrainer des syndromes febriles douloureux
(paramyxovirus, adenovirus…). Le diagnostic de certitude est donc
essentiel pour dater le debut de l’epidemie.

Le diagnostic se fait par l’analyse de prelevements respiratoires :
ecouvillonage nasal, aspiration naso-pharyngee. En cas de pneumopathie,
notamment chez l’adulte, un liquide de lavage bronchoalveolaire peut
etre preleve.

La detection rapide du virus par une technique immunologique (
HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Immunofluorescence&action=edi
t» \o «Immunofluorescence» immunofluorescence indirecte) permet
d’obtenir un resultat en 3 a 4 heures. Cette technique est simple,
rapide, economique et repond aux exigences de sensibilite et de
specificite des laboratoires de virologie. C’est donc la methode la plus
employee pour le diagnostic virologique.

De plus en plus de laboratoires utilisent aussi des techniques de
biologie moleculaire : extraction de l’ARN viral du prelevement, puis
RT- HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/PCR» \o «PCR» PCR en
point final ou RT-PCR quantitative. Ces techniques permettent un
diagnostic assez rapide (moins de 2 heures pour l’extraction suivie de
la RT-PCR quantitative) et fiable, qui a l’avantage aussi de permettre
un premier typage. La RT-PCR peut ensuite etre completee par un
sequencage du genome viral, dans un but essentiellement epidemiologique.
C’est par exemple ce qui est realise dans les Centre Nationaux de
Reference de la grippe en France.

L’isolement du virus sur culture cellulaire (cellules de reins de chien,
MDCK) est exceptionnellement necessaire. Il est utile pour le suivi
epidemiologique annuel de la grippe. En l’absence d’effet cythopathogene
du virus, la culture doit etre completee par une reaction
d’hemagglutination (HA), d’inhibition d’hemagglutination (IHA) ou
d’immunofluorescence (IF).

Prevention et traitement

La HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaccination» \o
«Vaccination» vaccination est la meilleure (taux de protection de
l’ordre de 60 %) — et la seule (sauf a s’isoler) — maniere de se
proteger contre la grippe. Elle est gratuite en France, pour tous les
sujets a risque de grippe grave : individus de plus de 65 ans,
insuffisance respiratoire chronique, atteintes cardiaques ou renales
etc. Elle est fortement conseillee chez les professionnels de sante et
toutes les personnes travaillant a des postes « socialement » exposes
(enseignants, administration, transports en commun…)

Il existe des medicaments HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Antiviral» \o «Antiviral» antiviraux  :
l’amantadine et la rimantadine qui ont une efficacite de l’ordre de 80 %
quand elles sont administree a titre preventif, l’ HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Oseltamivir» \o «Oseltamivir» oseltamivir
(Tamiflu®) et le HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Zanamivir»
\o «Zanamivir» zanamivir (Relenza®), qui sont des inhibiteurs de la
neuraminidase. Ces traitements peuvent diminuer un peu l’importance des
symptomes et la duree de l’affection. Mais ils sont couteux, ne sont pas
rembourses par la securite sociale en HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/France» \o «France» France , en
HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Belgique» \o «Belgique»
Belgique et en HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Suisse» \o
«Suisse» Suisse . Ils sont relativement peu efficaces une fois
l’apparition des premiers symptomes.

Voir aussi

souches : HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/H1N1» \o «H1N1»
H1N1 (Influenza A/New Caledonia/20/99) | HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=H3N2&action=edit» \o «H3N2»
H3N2 | HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/H5N1» \o «H5N1» H5N1

HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_aviaire» \o «Grippe
aviaire» Grippe aviaire

HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_respiratoire_aigu_s%C3%A9v%C3%A8r
e» \o «Syndrome respiratoire aigu severe» Syndrome respiratoire aigu
severe

HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_espagnole» \o «Grippe
espagnole» Grippe espagnole , pandemie de HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/1918» \o «1918» 1918 .

HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Grippe_asiatique&action=edit»
\o «Grippe asiatique» Grippe asiatique ou « Grippe asiatique de 1957»

HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Grippe_de_1968&action=edit»
\o «Grippe de 1968» Grippe de 1968 ou grippe de Hong-Kong

Liens externes

(fr) HYPERLINK
«http://www.gsk.fr/gsk/votresante/grippe/definition.html» \o
«http://www.gsk.fr/gsk/votresante/grippe/definition.html» Dossiers
sante sur la grippe — Laboratoire GlaxoSmithKline(France)

(fr) HYPERLINK «http://www.grog.org/» \o «http://www.grog.org/»
Groupes Regionaux d’Observation de la Grippe (France)

(fr) HYPERLINK «http://rhone.b3e.jussieu.fr/senti/» \o
«http://rhone.b3e.jussieu.fr/senti/» Sentiweb — Reseau Sentinelles
(France)

HYPERLINK
«http://www.pasteur.fr/actu/presse/documentation/grippe.html» \o
«http://www.pasteur.fr/actu/presse/documentation/grippe.html» Grippe ,
article de l’ HYPERLINK «http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Pasteur»
\o «Institut Pasteur» Institut Pasteur

HYPERLINK «http://www.fluwikie.com/index.php?n=Main.Fr-HomePage» \o
«http://www.fluwikie.com/index.php?n=Main.Fr-HomePage» Flu Wiki , site
dedie a tous les aspects de la grippe

HYPERLINK
«http://www.france-infectieux.org/virus/basic/basic_vir_5.htm» \o
«http://www.france-infectieux.org/virus/basic/basic_vir_5.htm» Virus de
la grippe , Pr J.-M. Huraux, Faculte de Medecine de la HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4pital_de_la_Piti%C3%A9-Salp%C3%AAtr
i%C3%A8re» \o «Hopital de la Pitie-Salpetriere» Pitie-Salpetriere ,
HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_Pierre_et_Marie_Curie» \o
«Universite Pierre et Marie Curie» Universite Paris VI

Belgique : (fr) HYPERLINK «http://www.cbip.be/Folia/2005/F32F12D.cfm»
\o «http://www.cbip.be/Folia/2005/F32F12D.cfm» Quelques sites web
utiles a propos de l’influenza  : liste de liens utiles, en
particulier :

(fr)(nl)(de) HYPERLINK «http://www.influenza.be/fr/home_fr.asp» \o
«http://www.influenza.be/fr/home_fr.asp» site web du commissariat
interministeriel Influenza en Belgique. (Site web qui rassemble toute
information sur la HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Grippe_saisonni%C3%A8re&actio
n=edit» \o «Grippe saisonniere» grippe saisonniere et la HYPERLINK
«http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_aviaire» \o «Grippe aviaire»
grippe aviaire )

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *